Les femmes de l’export : engagées pour leur île

Export
24 mars 2021

La Direction Export et Internationalisation des Entreprises de la Région Réunion qui porte le partenariat Maison de l’Export, a pour mission d’accompagner les entreprises et porteurs de projets dans leurs démarches à l’Export. Composée de 4 femmes et 3 hommes, elle rassemble les acteurs de l’export autour d’objectifs communs : l’internationalisation des entreprises et l’ouverture de La Réunion sur l’extérieur.
Nous avons rencontré Maryse DOKI THONON, Directrice de la Maison de l’Export et Emilie LAURET, Responsable Marketing Territorial - Communication à la Maison de l’Export. En ce mois de mars qui célébrait la Journée Internationale des Droits de la femmes, elles nous ont donné leur vision.

> Maryse vous êtes directrice de la Maison de l’Export, racontez nous votre parcours et vos missions à la Maison de l’Export :

Me voir confier la création et la direction de la Maison de l’Export m’est apparu, d’un point de vue personnel, comme une suite logique de mon parcours professionnel. De formation juridique et économique avec une spécialité internationale, j’ai toujours été animée par le service de l’intérêt général. Investie et engagée pour mon territoire, j’ai ainsi eu la chance d’exercer mes missions depuis l’échelon communal et intercommunal jusqu’au niveau régional au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion puis de la collectivité régionale où j’ai exercé les fonctions de directrice du tourisme puis, aujourd’hui, de l’export et de l’internationalisation des entreprises.

> En tant que directrice, quels sont selon vous les changements positifs que vous vivez par rapport aux questions de parité, d’accès aux responsabilités ?

Je ne peux que saluer et me réjouir des progrès importants réalisés en matière de parité et d’accès aux responsabilités des femmes dans l’administration territoriale de même que des lois de 2007 et 2013 imposant la parité dans les élections politiques. Au-delà, en tant que femme manager j’estime qu’il est aussi de mon devoir de veiller à établir un équilibre femmes/hommes dans les équipes et d’encourager la montée en compétences de mes collaboratrices féminines. Le cadre juridique axistant est de notre côté, à nous de l’utiliser à bon escient !

> Rencontrez vous beaucoup de femmes souhaitant tenter l’aventure à l’export pour leur entreprise/structure ?

Je dois avouer que les femmes sont peu nombreuses dans l’aventure de l’internationalisation. Avec un tissu d’entreprises très majoritairement de petite taille, porter un projet d’exportation demande assurément un investissement qu’il faut concilier avec une vie de famille. Sur ce point force est de constater que les hommes sont davantage enclins à s’y engager … peut-être parce que les femmes assurent une présence au foyer pendant ce temps … Je reste cependant persuadée que les choses peuvent changer notamment avec la digitalisation qui modifie nos façons de faire du commerce, combinée à davantage de partage de responsabilités des pères au sein des ménages.

> Le thème de la journée internationale des femmes est cette année : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». Qu’est ce que cela vous inspire ?

Le leadership féminin est l’un des challenges auquel il faut s’atteler dans ce combat permanent pour l’égalité des droits. En effet, bien que les femmes accèdent à des responsabilités, le plafond de verre est toujours présent dans de nombreux domaines et dans les sphère du pouvoir en particulier. Je résumerai ma pensée en empruntant ces mots de Simone Veil « Ma revendication en tant que femme c’est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m’adapter au modèle masculin ». Et pour continuer dans le sens de la pertinence du leadership féminin, l’illustration nous a été donnée par la gestion remarquable de la crise COVID-19 par les dirigeantes néo zélandaise, allemande, taïwanaise, finlandaise et danoise. Leurs points communs ? Un sens développé de l’empathie, la sensibilité au risque et une grande capacité de travailler en équipe.

> Un message que vous souhaiteriez dire aux femmes ?

Je voudrais appeler les femmes à nourrir entre elles une sororité, que ce soit dans le domaine familial et amical mais également dans la sphère professionnelle. Nous avons beaucoup à nous apporter les unes aux autres et au final à ce tout que les hommes et les femmes forment : l’Humanité.

> Émilie vous êtes Responsable Marketing Territorial – Communication à la Maison de l’Export, racontez nous votre parcours :

J’ai intégré la collectivité dans le cadre du stage de Master de l’IAE Réunion à la Direction du Tourisme en 2013. Tout s’est enchaîné ensuite avec un recrutement puis la réussite au Concours d’Attaché Territorial qui m’a permis de rejoindre la Direction de l’Export en 2017. Mon poste a beaucoup évolué au fil des années me permettant de monter en compétences et de pouvoir aujourd’hui manager un pole de la direction (toujours avec la même directrice pour un binôme féminin qui fonctionne depuis 8 ans !) .

> Quelles sont vos missions au quotidien ?

L’export est toujours rempli de rebondissements et il n’y a pas un jour qui se ressemble ! Je suis actuellement en charge de la mise en œuvre de tous les outils visant à faire la promotion « économique » de La Réunion et de ses entreprises à l’international (salons, missions de prospections, supports de communication, programme d’accompagnement…) Je pilote actuellement la stratégie de marketing territorial pour La Réunion. Enfin, au sein du pôle, avec une équipe entièrement féminine, nous assurons le suivi de plusieurs subventions aux entreprises.

> Quels sont selon vous les préjugés qu’il faut aujourd’hui transformer en force pour l’organisation ?

« L’apparence n’est pas trompeuse, ce sont nos préjugés qui nous trompent »
Etre une jeune femme ou une mère de famille ne sont pas des faiblesses aujourd’hui. Au contraire, combinées à des femmes et des hommes d’expérience, vous n’imaginez pas les résultats que l’on peut avoir. Je crois profondément à la transversalité, à la transmission intergénérationnelle et à la mixité des genres, tant qu’elles sont faites dans le respect de l’autre.

> En tant que femme cadre, avez vous déjà été confrontée à des stéréotypes ? Remarquez vous une évolution de l’égalité Homme-Femme dans le milieu professionnel ?

Je le suis tous les jours….Être une jeune femme cadre et souhaitant le meilleur pour son île ne vous donne pas souvent la légitimité « naturelle ». Vous rajoutez à cela une féminité assumée, et mes compétences seront mises au second niveau.
L’avenir n’est pas si sombre, je vous rassure. La situation est bien meilleure qu’avant dans le milieu professionnel. Mais au-delà de l’égalité homme/femme, il y a un changement des mentalités à avoir qu’importe le sexe. Les femmes entre elles sont aussi pleines de préjugés.

> Un message que vous souhaiteriez dire aux femmes ?

Donner du sens à tout ce que vous faites, soyez en fière et vivez en étant persuadée que demain sera toujours meilleur. Nos peines et combats d’aujourd’hui, puissent-ils être encore si nombreux, seront nos forces pour l’avenir.

Maison de l'Export : Actualité


24
mar

La veille Océan Indien en mars !

MADAGSCAR Projet Tanamasoandro : Lancement de l’étude d’impact environnemental ce projet, considéré comme le (...)
en savoir +
24
mar

Câble METISS

Coopération régionale : La Réunion, Madagascar, Maurice et l’Afrique du Sud reliés par le câble METISS Le tout nouveau (...)
en savoir +
24
mar

Journée d’Accès au marché

Journée Accès au marché 9H-13H15 (Heure de Paris) en visio Cette seconde édition de la journée «  Accès au Marché  (...)
en savoir +