La Réunion, une région d’excellence française et européenne

24 juin 2019

Ça y est. Les Français, les Réunionnais, se sont déplacés le 26 mai dernier pour élire les 78 députés sur les 751
que compte le Parlement européen. Mais c’est quoi l’Europe ? Élus à la proportionnelle pour un mandat de 5 ans,
les députés européens représentent les principales sensibilités et forces politiques des pays membres. Le travail
législatif est bien entendu au coeur même de leurs fonctions, mais en concurrence de celui du Conseil de l’Union
européenne, ce dernier étant exclusivement composé des Chefs d’État. C’est la Commission européenne, forte de
ses 28 commissaires, soit 1 par État membre et ce, sur proposition de l’État concerné, qui joue en quelque sorte
le rôle de gouvernement en veillant à l’exécution des politiques européennes et en disposant du monopole de
l’initiative législative.

L’Union européenne, c’est 28 États, 380 millions d’Européens, un budget annuel de l’ordre de 139 milliards
d’euros environ. Une puissance mondiale incontournable oui, mais également une formidable opportunité de
nous rassembler et de repenser le monde si l’Europe souhaite devenir quelque chose à la fois de cohérent et de
pertinent.

Les défis de l’Union européenne sont immenses face à des crises internes importantes : leadership de l’industrie
allemande, Brexit, mouvement italien des 5 étoiles, sentiment éprouvé par quelques pays d’être relégués à une
Europe de seconde zone, une Grèce meurtrie et profondément blessée, paradis fiscaux européens, etc. sans parler
de cette impression généralisée de se voir dépossédé chaque pays de sa souveraineté. L’Europe doit de toute
urgence penser à un nouvel acte fondateur pleinement consenti, celui de son propre pacte social. C’est ensemble
que nous devrions forger non pas une identité européenne uniforme qui n’existe pas, mais un rêve européen
partagé qui rivaliserait avec le rêve américain ou chinois. A défaut, il n’y aurait bientôt plus d’Europe.

Certains auront beau critiquer ou bouder le mode de scrutin des élections européennes, mais le résultat est sans
précédent pour notre territoire. La Réunion compte désormais 2 députés européens péi et c’est là notre fierté.
Nous tenons sincèrement à les féliciter et surtout à les encourager pour tout le travail de fond qu’ils devront
mener sans relâche pour la défense et la promotion des intérêts réunionnais en France, en Europe et aussi dans
tout l’Océan Indien.

En conjuguant nos efforts, nous devrions réussir à affirmer la place et le rayonnement régional de Mayotte et de
La Réunion, non pas seulement comme une variable d’ajustement en matière d’immigration, mais comme un
moteur performant, un modèle de prospérité économique et d’épanouissement de chacun. Faire de La Réunion
une terre d’opportunités industrielles, d’innovations, de développement durable et écologique, de commerce
international, de tourisme, de recherche et développement, etc., c’est l’immense défi aussi que les Réunionnais
se sont lancés à eux-mêmes dans un contexte de profondes mutations politiques et institutionnelles où les réformes
vont bon train. Un profond changement des mentalités est à présent bien engagé pour mobiliser toutes
les énergies, susciter l’envie d’entreprendre, de se responsabiliser, de s’autonomiser, bref, de s’émanciper. Valoriser
le travail et ne plus avoir peur d’oser ni de réussir, voilà les fondamentaux d’une nouvelle ère politique autour
de laquelle notre pays a choisi de se construire. Et La Réunion, coincée entre l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et
l’Australie, n’a d’autre choix que de s’émanciper de son passé et de se tourner à présent vers l’avenir, affirmer sa
différence entre modernité, solidarités, traditions et respect de l’autre.