/ Actualité / Toute l’actualité

Entretien avec la Ministre des Outre-Mer

Grand public Entreprise Économie Logement Coopération
5 juillet 2017

Le Président Didier ROBERT, et les députés, Nathalie BASSIRE, Nadia RAMASSAMY, David LORION sont reçus rue Oudinot par la Ministre des Outre-mer.

Document(s) assoccié(s)
Entretien avec la Ministre des Outre-Mer - Communiqué de presse

Le Sénateur, Président de Région Didier Robert a rencontré ce mardi 4 juillet rue Oudinot, la Ministre des Outre-mer, Annick Girardin accompagné des trois députés de la plate-forme de l’Union nouvellement élus : Nathalie Bassire, députée de la 3ème circonscription, Nadia Ramassamy, députée de la 6ème circonscription et David Lorion, député de la 4ème circonscription.

Le Président a tenu, à l’occasion de cet entretien, à réaffirmer la nécessité d’une véritable cohérence des politiques publiques entre l’État et les collectivités locales, en particulier Région et Département, cela au nom de l’intérêt général, celui de l’ensemble des Réunionnais. La Région porte en effet aujourd’hui un projet de territoire, un Nouveau Modèle Économique, partagé avec les chambres consulaires, avec les acteurs économiques, un projet validé par les Réunionnais en 2010 et en 2015. Didier ROBERT et les parlementaires ont tenu à rappeler que c’est bien ce programme de développement qui avait largement contribué aux bons résultats de l’économie réunionnaise : croissance de 3 % depuis 3 ans, baisse du taux de chômage depuis 2010 qui est passé de 29 % à 22,4% en 2016. L’objectif est évidemment de conforter et d’améliorer encore cette dynamique, à la fois sur la politique des grands chantiers et sur l’accompagnement des entreprises. Le Président de la Région a rappelé la nécessité pour le Gouvernement de venir en appui sur tous ces sujets, en particulier sur la question de la fiscalité et des charges sociales des entreprises.

Les élus ont également insisté auprès de la Ministre pour que des décisions concrètes soient prises pour plus de justice sociale, faisant référence notamment à la politique du logement et au retour attendu de l’État pour le financement de la continuité territoriale. La question de la place et du rôle des collectivités locales dans les actions de coopération régionale a aussi été abordée. Les élus ont insisté sur le fait que, dans le cadre de l’expérimentation, Région et Département, dans leurs domaines de compétence respectifs, puissent à l’avenir bénéficier d’une plus grande autonomie de gestion dans leurs relations avec les Îles et pays de l’océan Indien. Cette proposition vaut en particulier pour l’accompagnement des entreprises à l’international.

De manière unanime, le Président de la Région et les députés de la plate-forme de l’Union ont encore instamment demandé à la ministre d’intervenir dans le dossier Canne-Sucre avec le Département et la Région qui se sont déjà engagés depuis plusieurs semaines maintenant. L’objectif doit clairement être celui de ramener les industriels à la négociation pour que la coupe puisse enfin démarrer.

Didier ROBERT a enfin confirmé que la Région entendait clairement prendre toute sa place dans le cadre des assises souhaitées par le Président de la République, sur la base du projet Réunionnais de développement.

Celles-ci devraient se tenir au mois de novembre à La Réunion. Le Président de Région a demandé que les élus et les acteurs locaux soient naturellement associés en amont et que les axes d’ores et déjà identifiés et engagés soient réellement pris en compte pour respecter le travail et les contributions importantes qui existent déjà.








Les aides et services associés au thème de l’article :
Économie
Logement
Coopération
Grand public
Entreprise