/ Actualité / Journal

Tiffany, prête à affronter bien des défis

Formation
13 novembre 2019
À l’occasion des journées nationales d’action contre l’illettrisme, la cité des métiers, le Rotary club de Saint Pierre - Pierrefonds et l’association Inseranoo (association porteuse du dispositif Case à Lire) ont organisé l’action « Slam et dictée pour l’amour des mots ». Tiffany, membre de la Case à Lire a d’ailleurs eu l’opportunité de faire la dictée à une soixantaine d’élèves du collège Henri Matisse.


Comment avez-vous connu la Case à Lire ?
Et pourquoi vous êtes-vous inscrite ?

C’est lors de mes démarches, vers l’insertion qu’un
conseiller m’a orienté vers les Cases à Lire. Au mois
de mars dernier, j’ai franchi le pas et je me suis inscrite
à la case à lire de Palissade à Saint-Louis. Je
n’avais pas confiance en moi, j’étais quelqu’un de
très renfermée sur moi-même, la case à lire a été
une vraie révélation. Je suis beaucoup plus sûre de
moi et je suis plus ouverte. J’étais venue juste pour
acquérir des bases en informatique, mais je dois
avouer qu’en quelques mois je suis déjà très à l’aise
avec l’outil informatique. Mais la case à lire ce n’est
pas que ça.

Quelles sont les réactions de vos proches,
face aux différents changements chez
vous ?

Mes proches ont vraiment été surpris du changement,
tant physique, que moral. J’ai appris à me
mettre en valeur grâce aux ateliers coiffure et esthétique.
Avant, je ne me coiffais pas, je ne me maquillais
pas, pas de vernis. Tiffany, c’était tee-shirt, jeans,
basket. Je n’osais pas prendre la parole, encore
moins donner mon avis. Aujourd’hui je m’affirme,
je m’exprime librement et je marche avec beaucoup
plus d’assurance.

Pouvez-vous nous parler de ce slam ?

À la case à lire on nous propose un atelier slam avec
Ludovic, l’animateur. Si on m’avait dit il y a quelques
temps de cela que j’allais faire du slam, je n’y aurais
jamais cru. Ludovic m’a proposé de venir participer
aujourd’hui et de faire la dictée aux enfants. Je
vous avoue que je n’ai pas tout de suite compris
pourquoi, pourquoi moi surtout ? Ludovic m’a aidé
à comprendre que cette démarche allait m’aider à
prendre confiance en moi. C’est une merveilleuse
expérience, malgré le stress, je me rends vraiment
compte que chaque défi relevé, me pousse à aller
plus loin et me prouve que je suis capable de beaucoup
de choses. Ce moment m’a aussi permis de
me rendre compte que ce n’est pas évident la dictée
quand on est enfant, mais c’est tout aussi difficile
de faire la dictée. Ça me donne confiance en moi
cet échange avec les enfants, qui étaient très dynamiques,
impliqués, curieux et surtout respectueux.








Les aides et services associés au thème de l’article :
Formation