NRL : la vérité éclate

30 juin 2017

Pour faire accepter le chantier de la Nouvelle Route du Littoral dans l’opinion réunionnaise le président de région a caché les vérités qui dérangent. Ces vérités éclatent au grand jour peu à peu.

OUI le budget explose ! Déjà 250 Millions € de surcoût. Et ce n’est qu’un début hélas. La facture finale se situerait entre 2,5 à 3 milliards. Malheureusement, ce sont les contribuables Réunionnais qui financent tous les dépassements selon l’accord signé par le président de région avec François Fillon, premier ministre de l’époque.

NON la NRL ne crée pas des milliers d’emploi : l’INSEE vient de révéler que ce chantier n’a créé que 50 emplois directs en 2015 ! Bien loin des 3000 emplois promis.

NON la NRL ne favorise pas la commande publique : la commande publique continue de diminuer : - 8,9 % pour le bâtiment et - 12,3 % pour les travaux publics.

OUI c’est une route payante : la Région a augmenté de 31 % la taxe sur les cartes grises depuis le 1er janvier 2017. Cette augmentation s’assimile à un péage qui ne dit pas son nom. Pire elle s’applique à chaque détenteur de voiture qu’il emprunte ou pas cette future route.

OUI la sécurisation peut être remise en cause : l’augmentation prévisible de la puissance des cyclones ainsi que la montée des océans sont des éléments qui risquent de rendre obsolète ce projet pharaonique dans les années à venir.

OUI la NRL porte atteinte à l’environnement : le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) de La Réunion, instance constituée de 22 spécialistes locaux reconnus pour leurs compétences scientifiques, a émis un avis clairement défavorable : les impacts environnementaux irréversibles font accroître l’artificialisation du littoral réunionnais contribuant ainsi à l’érosion des côtes ; le risque de destruction du banc corallien des Lataniers ; les baleines à bosses désertent peu à peu les côtes réunionnaises.

Huguette BELO
Présidente du groupe Le Rassemblement