L’excellence Réunionnaise

3 décembre 2018

Quatre restaurants réunionnais classés parmi les 1000 meilleures tables du monde ! C’est une bonne nouvelle
pour La Réunion, une promesse d’excellence pour les Réunionnais qui mettent du coeur et de la passion à l’ouvrage
quand les conditions sont là. Nous tenons à féliciter toutes leurs équipes pour cette belle reconnaissance
internationale qui en appellera d’autres encore comme The World’s 50 Best Restaurant ou les restaurants étoilés
du Guide Michelin. Face aux grandes nations des arts culinaires, notre île, de par la qualité de ses produits, de
par la richesse de son patrimoine et de par la détermination qui anime nos entrepreneurs, démontre qu’elle est
capable de se hisser tout en haut. Le rêve est devenu réalité, et cette réalité est réunionnaise ! Dans le secteur
de l’hôtellerie, plusieurs hôtels de 4 et 5 étoiles sont également sortis de terre et demain peut-être, La Réunion
ouvrira des palaces de renommée internationale.
Pour nous Réunionnais, la voie de l’excellence et de l’innovation permettra à coup sûr, de nous distinguer comme
terre de France et d’Europe dans l’océan Indien, de nous repérer plus facilement sur une carte et surtout de donner
envie aux Européens et aux étrangers de venir nous visiter, d’investir chez nous et de s’y installer pour faire
en sorte que La Réunion devienne attractive, une place de choix.
La compagnie Air Austral est régulièrement récompensée pour la qualité de ses services, qu’il s’agisse du Meilleur
site internet des Travel d’or 2018, des Victoires du Tourisme, des Traveler’s Choice Award 2018. Air Austral
n’a pas à rougir face à Air France ou à Emirates. Son partenariat stratégique avec Air Madagascar permet de développer
les réseaux indispensables pour continuer à exister, à devenir un acteur aérien majeur dans et à partir
de l’océan Indien et ce, malgré les compagnies low-cost et les gigantesques plaques-tournantes aéroportuaires
de Dubaï et d’Istanbul.
Après Tananarive, Port-Louis, Tianjin, Moroni et Maputo, la Région Réunion vient d’inaugurer une antenne aux
Seychelles pour consolider un réseau international qui passe par La Réunion. À l’heure où les échanges internationaux
s’intensifient, notamment entre la Chine et le reste du monde au travers des nouvelles Routes de la Soie,
nous devons faire entendre la voix réunionnaise, capter intelligemment et de manière structurée l’attention des
investisseurs et décideurs de la planète pour que La Réunion devienne bien plus qu’une escale technique ou
une visite éclair.

Comment résister à la mondialisation, comment exister, comment assurer la prospérité économique et sociale
dans une île située à 10 000 km de l’hexagone et à quelques kilomètres seulement d’un trafic maritime intense ?
Comment s’intégrer pleinement dans l’économie de la zone océan Indien tout en restant Français et Européen ?
Quelles ambitions portons-nous pour nous-mêmes ? Le mot Ultrapériphérique qui désigne La Réunion signifierait
que notre île, sa population, serait loin, très loin, en périphérie de l’hexagone et de l’Europe, en périphérie de
leurs systèmes, avec des fractures telles que notre île ne pourra jamais se situer géographiquement, à côté d’une
ville française ou tout près des côtes de la France continentale. Demander toujours plus d’argent à l’Etat parce que
nous sommes loin, c’est une vieille recette qui semble ne plus marcher du tout. Et c’est pourquoi la Région Réunion
milite depuis plusieurs années pour que La Réunion devienne un territoire d’expérimentation, de toutes les
expérimentations fiscales, sociales, économiques, institutionnelles dans tous les secteurs qui permettront à tous
les Réunionnais de se former, de travailler, d’innover et de jouer enfin dans la cour des grands enjeux mondiaux.
Parce que l’excellence réunionnaise se conçoit, se réalise ici et rayonne dans tout l’océan Indien.