L’égalité homme / femme

28 mai 2018

En 2018, le Prix Nobel de Littérature est submergé par le scandale de la maltraitance de la femme. De tels faits ne peuvent laisser personne indifférent et encore moins à La Réunion. Nous souhaitons témoigner de toutes nos
voix notre solidarité pleine et entière envers toutes ces femmes encore
aujourd’hui victimes de harcèlement et d’abus sexuels. Tous les jours, l’actualité reste marquée de manière insupportable par des faits de sexisme enracinés dans un mal-être social persistant mais qui n’explique pas tout. Dans trop de familles encore, la femme est d’abord la mère des enfants qui s’occupe des tâches ménagères et bien souvent, on ne lui laisse pas le choix.

Plus qu’hier, nous devons vraiment et sincèrement nous mobiliser, militer pour que la femme dispose ici et maintenant du même respect et de la même considération que l’on porte à n’importe quel homme. Les questions
d’égalité sont essentielles et exigent une vigilance constante. Pensons à nos mères, à nos sœurs, à nos épouses et rendons leur hommage. Il en va de la dignité de la société réunionnaise, de ses origines, de son épanouissement aussi.

L’égalité homme/femme à La Réunion rencontre en 2018 encore beaucoup de difficultés à devenir une réalité et ce, malgré l’intervention répétée du législateur depuis 1999 en instituant la parité en politique. L’égalité
homme/femme ne sera atteinte que lorsque le sexisme, le harcèlement moral et sexuel autour de la femme aura cessé. En 2010, une femme sur 5 était victime d’abus sexuels par un membre de son entourage sans que cela
ne soit dénoncé.

L’acteur public doit jouer son rôle et créer toutes les conditions pour l’accès à la formation, aux concours, à l’emploi… Dans une société moderne et de progrès comme la nôtre, l’émancipation de la femme réunionnaise doit
devenir une réalité heureuse. La possibilité de réussir tout simplement pour accéder à un statut social convenable, à un statut de dignité, constituent un socle élémentaire.

En 2018, la femme réunionnaise c’est aussi un plus grand engagement en politique. Des ambitions affichées, des talents pour devenir de vraies leaders économiques et d’opinion. La femme réunionnaise en 2018, c’est aussi
des fonctions de responsables dans la majorité des métiers. Il reste encore à surpasser, dans de nombreux cas, l’écart salarial, incompréhensible et inéquitable, avec les hommes.

Comment ne pas penser à Fanny, la future mère du célèbre poète réunionnais Auguste Lacaussade ?
À l’heure du scandale du Prix Nobel de Littérature cette année, nous pouvons dire Me Too ! Parce que nous aussi, hommes et femmes, sommes solidaires de ces femmes dont on ne respecte pas la dignité. Nous disons que ce
temps de l’inégalité est révolu. Aller de la liberté à l’émancipation, voilà le chemin que Fanny a tracé pour toutes les Réunionnaises qui voudront l’emprunter à leur tour.

Le groupe majoritaire RÉUNIONNOUS