L’heure des choix

23 juillet 2018

Le Conseil régional a signé avec l’État le « contrat de confiance ». Celui-ci limite l’augmentation annuelle des dépenses de fonctionnement à 1,2%.
Cet engagement représente un véritable tournant. Depuis 2010, les dépenses de fonctionnement avaient fortement progressé, sous le poids de la croissance des effectifs et de l’engagement de la collectivité en faveur de la continuité territoriale. Le niveau des dépenses de fonctionnement atteint en 2017 est élevé et on peut penser qu’il ne sera donc pas trop compliqué de stabiliser un tel budget.
L’effort de gestion dans lequel s’engage la Région est tout à fait louable et soutenable mais il commandera des arbitrages qui peuvent être douloureux.
Quels sont les secteurs qui vont être affectés ? Comment faire face à l’augmentation des dépenses au titre de la continuité territoriale et en même temps préserver d’autres secteurs prioritaires comme le soutien aux associations ?
L’heure des choix a sonné. L’objectif, partagé par tous, est de préserver la capacité d’investissement de la Région. Il serait judicieux d’associer tous le conseillers régionaux à une actualisation de la programmation pluriannuelle des dépenses d’investissement et de fonctionnement.