L’aménagement routier : un désastre régional

19 février 2018

L’ensemble des membres de notre groupe vous souhaite une bonne et heureuse année 2018.

Notre solidarité se tourne en ce début d’année vers les personnes sinistrées suites aux épisodes climatiques. Les habitants du Sud et notamment ceux de Cilaos payent les choix désastreux effectués par le président de Région depuis 2010. Lors des échéances électorales, il s’était engagé devant les électeurs à sécuriser la route aux 400 virages. Rien n’a été fait, condamnant les habitants totalement dépendants de cette liaison.

« Gérer c’est prévoir », tous les Réunionnais sont aujourd’hui témoins de l’imprévoyance de Didier Robert qui néglige la majeure partie du territoire. En rejetant encore une fois la responsabilité sur les autres, il n’assume pas les siennes.

Le choix de mettre la quasi totalité du budget régional sur les 12 km du chantier de la NRL, en sur-endettant les Réunionnais pour les 45 prochaines années, est lourde de conséquences. Le déséquilibre de l’aménagement de La Réunion est flagrant, et va à l’encontre des préconisations du Schéma d’Aménagement Régional (SAR) qu’il a lui-même validé.

Ces évènements montrent combien La Réunion est vulnérable tant au niveau de son approvisionnement en eau, de son aménagement du territoire, que par son réseau routier. Les Réunionnais ont tout à craindre des responsables politiques actuels dont la vision à court terme n’anticipe pas le développement de La Réunion face aux changements climatiques.

Huguette BELLO
Groupe Le Rassemblement