Chantier de la NRL : avant décembre 2015, le Président de Région savait pour les dépassements de coûts

5 janvier 2018

Lors de la Commission permanente du 28 novembre dernier, l’affaire n°4 “NRL, autorisation de programme complémentaire de 250 millions d’euros” a suscité de vifs échanges. Le président de Région a affirmé que ces 250 millions d’euros de rallonge demandés seraient des « provisions ». Faux !

Notre groupe « La Réunion en Marche » doit la vérité aux Réunionnais. La représentante, Karine Nabénésa a ainsi fait confirmé l’existence d’un accord entre la Région Réunion, l’entreprise et la société Egis d’un montant de 54 millions d’euros signé en 2015 pour les dépassements en termes de coûts et de délais.

En plus, cet accord en missouk prévoit de faire payer les réunionnais des aléas et des imprévus qui n’en sont pas. Pourquoi ? Ils sont basés sur le recours aux andains à cause de l’absence de carrières de roches massives à La Réunion ce qui rallonge le délai. Or, ces éléments connus depuis 2013 ne peuvent pas constituer des imprévus ou des aléas de chantier.

En clair, le Président de Région ment depuis des années sur la NRL. Il sait depuis longtemps que cette route coutera plus cher et il a négocié avec l’entreprise pour que ce soit, nous, les contribuables réunionnais qui payons les dépassements ! Rappelons-nous que le Président de Région avait annoncé aux régionales que le chantier de la NRL ne subirait aucun dépassement, ni en termes de coût, ni en termes de délais...

Le groupe La Réunion en marche