De l’informatique à la brasserie

Grand public Entreprise Économie
27 novembre 2017

A la recherche d’une reconversion, c’est lors d’un échange des plus banale avec son fils que Hervé Pourchez s’imagine brasser sa propre bière. Depuis, l’homme a parcouru du chemin et se consacre aujourd’hui à sa nouvelle activité.

Il aura fallu quatre ans et quelques essais dans son garage pour que Hervé
Pourchez se décide à se reconvertir. Avec le soutien et les encouragements
de son entourage, il fait naître en 2012 « La brasserie de l’îlet » qui sera installée en tout premier lieu à Salazie. Pour se faire connaître et faire découvrir
sa bière, il aura écumé bien des marchés et des foires agricoles. Le succès
est au rendez-vous et les brassées de 60 litres ne suffisent désormais plus.

Il est alors temps pour la petite brasserie artisanale de voir plus grand et
d’invertir dans des machines et un local plus adaptés. C’est ainsi qu’en 2015
Hervé décide d’installer sa brasserie au Domaine des Tourelles à la Plaine
des Palmistes. Les locaux trouvés, il lui fallait maintenant obtenir les différents
financements pour pouvoir investir dans de nouvelles machines lui
permettant de répondre à la forte demande des clients. C’est notamment
grâce à l’aide complémentaire des fonds de la Région qu’il finit par acquérir
cinq nouvelles cuves lui permettant de produire jusqu’à 1000 litres au mois,
comparativement aux 300 litres auparavant.

Un investissement total qui amène la structure à proposer aujourd’hui une
bière 100 % artisanale et naturelle. Hervé propose quatre bières, deux ambrées
et deux blondes, ainsi que deux bières de saison aromatisées au letchi
et au goyavier. Il ne compte pas s’arrêter là et expérimente actuellement de
nouvelles saveurs qu’il espère commercialiser très rapidement.

Sa nouvelle passion lui fait déjà penser à de plus grandes choses pour son
entreprise, en gardant bien évidemment tout le côté authentique et traditionnel.


OPERATION PROGRAMMEE POUR L’AMENAGEMENT ET LA RESTRUCTURATION
DU COMMERCE, DE L’ARTISANAT ET DES SERVICES (OPARCAS)

OBJECTIF
Le dispositif vise à financer l’investissement matériel et immatériel
des entreprises en phase de création ou de développement
d’activités non-agricoles dans des secteurs bien précis (artisanat
de production, commerce de proximité, services) et dans les Hauts.

PUBLIC
TPE au sens communautaire (effectif inférieur à 10 salariés et
réalisant moins de 2 Millions d’euros de chiffre d’affaires) ayant
une activité de production, de commerce, d’artisanat ou de services,
installées en milieu rural au sens du Programme Développement
Rural de La Réunion (PDRR, immatriculés au répertoire des métiers
ou au registre du commerce et des sociétés).

MODALITÉS
Les coûts éligibles HT des projets devront être au minimum de 10 000 €
Plafond de subvention publique : 80 000,00 €
Taux de subvention au bénéficiaire : 55% (FEADER : 75 % ; CPN : 25 %)


CONTACT

GUICHET D’ACCUEIL FEDER
- 0262 487 087
- Accueil_feder@cr-reunion.fr
- Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 17h
- Le vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h

 
(Article du Journal #10 de la Région Réunion - Nov.2017)

FEDER : Portraits de bénéficiaires


28
nov

FEDER : Entreprise Au Bon Fromage

Grâce au fond FEDER (Fond Européen de Développement Régional), Yann Bonfils (Gérant de "Au bon fromage") a pu (...)


10
oct

FEDER : Entreprise Beauty Bar One

Grâce au fond FEDER (Fond Européen de Développement Régional), Aurélie MACE a pu réaliser les travaux (...)


10
oct

FEDER : L’entreprise Picaro

Grâce au fond FEDER (Fond Européen de Développement Régional), Pierre Vuccino a pu améliorer ses outils (...)