Chantier de la NRL : la fierté des Réunionnais !

30 juin 2017

Ça y est ! Zourite vient de poser la 10ème pile en mer pour la nouvelle route du littoral. Au total la route comportera 48 piles, faisant de ce grand viaduc du Littoral et de l’ensemble des structures de ce chantier majeur, un ouvrage exceptionnel.
Les Réunionnais auront enfin un axe sécurisé et moderne.

Après plus de 20 ans de promesses non tenues, les Réunionnais voient se concrétiser, jour après jour, une route aux innovations incontestables. Un chantier Réunionnais, un chantier français, un chantier européen. Une fierté pour tous les Réunionnais qui prend en compte de manière forte l’impact environnemental. Un nouvelle route sécurisée même par mauvais temps. Que les Réunionnais se rassurent, la NRL est conçue pour résister aux houles cycloniques et à l’élévation du niveau des océans.

C’est donc un chantier exceptionnel qui est actuellement en construction à La Réunion, un chantier prioritaire et urgent, parce que des éboulis et des effondrements de falaises se sont déjà produits et qu’ils menacent toujours la vie des usagers de cette route. Faut-il le rappeler, 23 personnes ont perdu la vie et 65 personnes ont été gravement blessées à cause de la chute
de pierres. Tous les experts sont d’accord : la NRL actuellement en construction est la meilleure sur les plans technique, financier et environnemental. Le choix du tracé maritime date de 1999.
Pendant des décennies, les anciennes majorités régionales se sont contentées des sempiternels débats en s’abreuvant de coûteuses études et consultations. Il a fallu sonner la fin de leur récréation et se mettre au boulot. Et c’est très exactement ce que les élus de la majorité du Conseil régional ont fait depuis 2010.

La responsabilité des décideurs politiques, c’est aussi prévoir. Le financement de la NRL est donc garanti et intègre une enveloppe de 250 millions d’euros pour subvenir aux aléas du chantier. La Région Réunion est une collectivité territoriale sérieuse, bien gérée et prévoyante. Dès 2014, la somme de 250 millions d’euros a été provisionnée pour répondre aux imprévus géotechniques et aux aléas d’approvisionnements en matériaux, ce qu’aurait fait n’importe quelle entreprise saine de taille équivalente pour un chantier de cet enjeu vital. Dans un contexte économique et social difficile, il n’échappe à personne que le chantier de la NRL constitue une opportunité de relance de l’activité par la commande publique. Ce sont ainsi près de 3000 emplois directs et indirects et plus de 800 jeunes Réunionnais en formation aux métiers du BTP.

Le chantier de la NRL, les Réunionnais l’attendent légitiment et souhaitent qu’il aboutisse le plus rapidement possible. La collectivité s’y emploie activement. Alors, que l’on ne vole pas aux Réunionnais la fierté de cet ouvrage d’exception si utile pour le développement de l’île !