/ Actualité / Toute l’actualité
Retour
voie-velo-region-reunion-02.jpg

VVR : les itinéraires cyclables se développent

Grand public Transport
3 juin 2019

TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS

Depuis 2010, la Région Réunion est pleinement investie dans une politique Vélo ambitieuse, construite avec l’ensemble des partenaires, institutionnels, associatifs.
C’est dans le cadre de la recherche d’une alternative au tout-automobile que la Région aménage la Voie Vélo Régionale (VVR). Cet itinéraire est issu du Plan Régional Vélo (PRV) et du Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT), documents qui proposent des actions visant à encourager et favoriser le développement des modes doux sur le territoire.
La Voie Vélo Régionale se déploie sur l’ensemble du territoire via des bandes et pistes cyclables, l’objectif fixé dans le SRIT étant d’atteindre les 120 kilomètres d’itinéraires en 2022.

En 2017 et 2018, l’effort de la collectivité régionale a porté dans les régions Sud, Est et Ouest sur le développement de l’offre cyclable sur un linéaire d’environ 17,6 km (dont 7 km de VVR) et la réhabilitation d’itinéraires cyclables existants sur un linéaire d’environ 300 mètres.
Ainsi au 31 décembre 2018, le linéaire des itinéraires cyclables primaires et opérationnels est de 175,5 km dont 116 km relevant directement de la gestion de la collectivité régionale. L’essentiel de ces aménagements est situé sur la partie littorale du réseau routier et constitue l’ossature de la Voie Vélo Régionale (VVR).

En 2019, la Région poursuit ses efforts dans le développement de la VVR en menant des études opérationnelles sur plusieurs tronçons dont : St-Louis/Étang-Salé, St-Louis/St-Pierre, St-Benoît/Ste- Rose, ou de faisabilité environnementale dont Ste-Rose/St-Philippe.
Cette année, en sus des 2,37 km de la VVR sur la section Bel Air / Ravine des Chèvres de la RN2 mis en service en mars, près de 6 km de réalisations cyclables devraient être livrés sur les secteurs de :
- Cimetière Marin / Chaussée royale (carrefour RD6)
- Piste sur trottoir / bretelle de sortie RN1 (sens 1)
- Ex RN 2002, requalification de la voie verte de Ste-Marie / section Giratoire Cerneau / La Convenance
- RN 2, créneau à 3 voies de Ste-Anne (accotements multifonctionnels / requalification)
- RN2002, Ste-Suzanne « Bocage »
- ZAC Pierrefonds Aéroport

REVOIR le reportage « La voie vélo régionale s’agrandit »


RAPPEL

Représentant un réel potentiel pour les déplacements urbains et périurbains de courtes et moyennes distances, les modes doux entrent également dans le développement de l’intermodalité avec des combinaisons possibles entre le vélo, la voiture et les transports en commun. L’objectif est donc d’assurer une cohérence et un lien entre ces aménagements. L’interconnexion et la continuité de la VVR avec les autres modes de déplacement sont essentielles.
Les aspects de l’intermodalité sont donc pris en considération dans l’ensemble des projets routiers régionaux. Ainsi la NRL et le nouveau Pont de la Rivière des Galets prévoient l’insertion de voies cyclables, et le projet RunRail des aménagements tels des parkings vélos et la possibilité d’espaces dédiés à bord des wagons.

Fabienne Couapel-Sauret, Conseillère Régionale déléguée aux Transports, Déplacements, Intermodalité, RunRail et au SAR souligne que « La Région a prévu une enveloppe de 100 Millions d’€ pour la réalisation de la Voie Vélo Régionale. L’Europe à travers le FEDER participe à hauteur de 11 Millions d’€ pour la mise en œuvre du Plan Régional Vélo pour aider les communes qui le souhaitent à se doter d’infrastructures cyclables, et la Région en sa qualité de chef de file de l’intermodalité peut compléter sur fonds propres ».


EN BREF

En 2018, les Nations Unies ont déclaré le 03 juin comme journée internationale du vélo. L’organisation définit le vélo comme un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement qui :
- favorise la bonne gestion de l’environnement et entretient la santé ;
- encourage la créativité et la participation sociale et donne à l’utilisateur une conscience immédiate de son environnement ;
- représente un moyen d’accès à l’éducation, à la médecine et au sport.








Les aides et services associés au thème de l’article :
Transport
Grand public