/ Actualité / Journal

Jeux des Îles de l’Océan Indien : Les sportifs

Grand public Sport
18 juillet 2019

Adrien CHU CHEUNG KUM

âgé de 17 ans, lycéen en 1ère S, pratique le judo dans la catégorie des +100kg, en grade de ceinture noire, de 1er dan a rejoint le pôle espoir de judo depuis 3 ans. Adrien poursuit son projet sportif et scolaire au CREPS de la Réunion et il participe pour la première fois aux Jeux des Îles de l’Océan Indien.

COMMENT VOUS ÊTES VOUS ORIENTÉ VERS LE
JUDO ?

Ma mère souhaitait que je sache me défendre.
Elle m’a donc inscrit dans un club de judo. J’ai
pris goût à cette discipline au fi l des années. Aujourd’hui,
la pratique du judo fait partie de mon
projet de vie.

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS À L’APPROCHE
DES JEUX DES ÎLES DE L’OCÉAN INDIEN ?

Je suis à la fois confi ant et excité !

VOUS ATTENDIEZ-VOUS À CETTE SÉLECTION ?
Mon premier objectif était de préparer ma saison
sportive dans ma catégorie d’âge en vue d’intégrer
le Pôle France ou le Pôle Espoir de Judo
d’Orléans. Je pensais être trop jeune pour avoir
des chances de qualifi cation aux JIOI, et c’est aujourd’hui
la cerise sur le gâteau de faire partie de
la sélection Réunion. J’ai été sélectionné suite à
mes résultats aux différentes compétitions et à
ma présence aux divers regroupements de préparation
aux JIOI organisés par la Ligue de Judo.

CONNAISSEZ-VOUS VOS ADVERSAIRES ?
Non pas vraiment. J’ai eu l’opportunité de me
confronter à un adversaire de Rodrigues, mais
c’était dans le cadre d’un entraînement.

QUEL RÉSULTAT VISEZ VOUS ?
J’espère décrocher une médaille d’or dans ma
catégorie et ne pas uniquement me contenter
d’une deuxième ou d’une troisième place.

COMMENT GÈREZ-VOUS LE STRESS DE LA
COMPÉTITION ?

Pour le moment, je n’y pense pas et c’est généralement
comme cela que je prépare mes compétitions.
Quelques jours avant le jour J, je regarde
des films, j’écoute de la musique douce et je raconte
des blagues à mes camarades.

AVEZ-VOUS UN MODÈLE DE CHAMPION ?
Non pas vraiment...

MÊME PAS TEDDY RINER ?
Non, je l’admire mais ce n’est pas le judoka que je
préfère. Je n’ai plus de nom en tête, mais certains
compétiteurs d’autres nations sont aussi très bien.


Corentin VENAISSIN

19 Ans, en Licence 1 de droit à l’Université de la Réunion, participe pour la 2ème fois aux JIOI et représente les couleurs de son île avec l’équipe d’athlétisme.

AVEZ-VOUS DÉJÀ PARTICIPÉ AUX PRÉCÉDENTES ÉDITIONS DES JIOI ?

J’ai participé aux Jeux de la Commission Jeunesse et Sport de l’Océan Indien en 2016 à Madagascar.
J’ai décroché, malgré ma blessure, la médaille d’argent sur le 400m et la médaille de
bronze sur le relais. C’était ma première participation à une grande sélection et j’en garde un très
bon souvenir ! J’ai assisté aux Jeux des Îles de 2015 en tant que spectateur.

VOUS ATTENDIEZ-VOUS À ÊTRE SÉLECTIONNÉ POUR LES JIOI ?
J’ai commencé l’athlétisme en 2005 et ce sport n’était qu’un divertissement. Je suis issu d’une
famille de sportifs, j’ai eu la chance de pratiquer plusieurs sports. J’ai eu le déclic en 2015
lorsque j’ai découvert le 400m aux Jeux des Iles. Je me suis entraîné avec le CTR pour faire
partie de la délégation de 2019. Cette sélection n’est que la suite logique de tout ce parcours.
Je suis très heureux !

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS À QUELQUES JOURS DES JIOI ?
Je me sens prêt et fier de représenter La Réunion. L’année des jeux est une année difficile à
cause de la pression. Lorsque l’on se concentre sur ses objectifs, on parvient à transformer cette
pression en pression positive. Je n’ai pas traversé de période de doute, comme c’est parfois le cas
chez les sportifs. Mon coach, Jean Mayer, a participé aux Jeux olympiques, il a su me préparer,
m’encourager et me motiver.

AVEZ-VOUS FAIT DES SACRIFICES PARTICULIERS POUR MENER À BIEN CETTE PRÉPARATION ?
Ce n’était pas facile de concilier les cours à l’université et les entraînements. Je m’entraîne tous
les jours de la semaine et mon emploi du temps n’était pas toujours compatible avec les sessions
d’entraînement. Pour mon coach, le bien être du sportif est très important. Je n’ai pas eu
de privation particulière sur la nourriture, l’hygiène de vie, la vie sociale… J’ai appris à trouver
un juste milieu pour atteindre mes objectifs sportifs tout en étant bien dans ma peau. Je n’ai
aucun regret car l’objectif de sélection est atteint. Il ne reste plus qu’à décrocher une médaille.

QUELS SONT VOS OBJECTIFS POUR LES JIOI ?
Je souhaite ramener une médaille au relais 4x400mètres et battre le record de La Réunion du
4 x400 mètres avec mes équipiers : Elmir, Alexis et Pierrick. Nous nous connaissons bien, nous
étions ensemble cette année lors des compétitions, des stages et des entraînements.

QU’AVEZ VOUS ENVIE DE DIRE AUX SUPPORTERS RÉUNIONNAIS ?
On sera à l’étranger, loin de notre public habituel, les Réunionnais seront moins nombreux dans
les gradins, il faudra nous encourager ! Montrez nous que vous êtes avec nous, que vous nous
soutenez !

QUI SOUHAITEZ VOUS REMERCIER AUJOURD’HUI ?
Je voudrais remercier ma famille, mes amis de l’athlé avec lesquels je partage les mêmes objectifs.
Un grand merci aussi à mon coach. Il a su me comprendre, il a réussi à me transmettre sa
passion, son goût de l’effort et ses valeurs humaines.

ADMIREZ-VOUS UN SPORTIF EN PARTICULIER ?
Un sportif marocain, Hicham Lel Guerrouj, double médaillé d’or olympique. Il n’a jamais abandonné,
malgré ses échecs, il a toujours cru en ses capacité, il n’a jamais douté… C’est ce qui me
plaît, peu importe ce qui se passe, il faut toujours croire en soi. J’admire sa force de caractère.

AVEZ-VOUS PRÉPARÉ UNE PLAYLIST POUR LES JEUX DES ÎLES ?
Oui j’en ai une, essentiellement composée de rap français. Ces chansons me motivent !

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Sport
Grand public